Ivre, Cupidon tire au lance-grenades sur les passants

La Saint-Valentin n'a pas été de tout repos pour tout le monde. Amourettes, ruptures, ivresse générale et...massacre.

Cette nuit à 22h (heure de Paris) Cupidon, le petit dieu bien connu, jette son arc et ses flèches avant de sortir l'artillerie lourde.

C'est alors un véritable danger public qui sillonne les rues à l'aveuglette, car rappelons-le Cupidon a mauvaise vue, et qui ouvre le feu sur les passants. Armé de son lance-grenades, il fait plus de cinq cents victimes, pire encore il confond ses grenades aphrodisiaques et de vraies munitions pour M79.

L'angelot fait 124 morts et déclenche plusieurs dizaines d'orgies au beau milieu des rues de Paris avant d'être neutralisé par les forces de l'ordre.

Durant son interrogatoire il confesse :

 

"J'en ai ras les ailes des faux amoureux, ça pense qu'à baiser et j'ai même plus envie de lier des imbéciles entre eux. Regardez ces ados que j'ai explosés, franchement c'était la meilleure chose qui pouvait leur arriver, en plus la jeune fille ne le savait pas mais elle était enceinte. Monde de merde, je démissionne."

 

Cet attentat ouvre le débat : l'amour est-il à proscrire ? Cupidon serait-il jaloux ? A-t-il tué uniquement des catholiques ? Nous ne le saurons pas, en effet la créature s'est volatilisée en laissant derrière elle une fumée rose qui a particulièrement excité les policiers de Versailles.

 

François Hollande, symbole de l'amour et de la fidélité, a tenu à s'exprimer ce matin en reprenant les propos Cukierman concernant Copenhague : 

 

"L'amour vaincra tout de même, ne nous laissons pas abattre. Français, françaises, notre peuple est un symbole du romantisme, et il le restera."

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Skounzy (dimanche, 14 février 2016 17:44)

    Plein de love sur vous. Continuez ainsi, vous vendez du rêve.
    (D'ailleurs, si vous savez où acheter un exemplaire de ça, ça m'intéresse grandement)