Mahomet renommé "Charlie" dans le Coran pour éviter des émeutes

La mesure n'a pas plu à tout le monde mais la décision est tombée dans la matinée lorsque l'imam en chef de la Mecque, Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz Al-Sudais a pris la parole : 

 

"Alors que l'anniversaire des attentats de Charlie Hebdo arrive, nous voulons éviter aux musulmans de France et du monde d'être une fois de plus mis à l'écart ou maltraités. C'est pourquoi inch Allah le prophète change de nom et s'appellera dorénavant Charlie pour la sécurité du peuple musulman du monde."

 

La prochaine une de Charlie Hebdo montrant un Dieu coupable-ou du moins pourrait-on le croire- et d'après certains un manque profond de recul sur la bêtise humaine et son indépendance vis-à-vis des religions, la mesure semble nécessaire voire salutaire, selon les musulmans de France. Mounir Salah El-Moncef, 28 ans, pense que "un nom est un nom, certes dans les saintes écritures l'étymologie importe mais quand nous dirons 'Charlie' nous saurons que nous parlons de Mahomet. C'est plus une forme de respect qu'autre chose mais surtout, c'est parce que plus ça va moins les français veulent nous soutenir et franchement nous avons plus peur d'eux qu'ils n'ont peur de nous. C'est quand même un peu con un français, mais on les aime bien quand même. On veut juste éviter des émeutes."

 

La rédaction.

Écrire commentaire

Commentaires : 0