Sarkozy surpris à demander d'un air innocent s'il pourrait incarner le président dans le film "Merci pour ce moment"

Le livre de Trierweiler, tiré et vendu à plus de 600.000 exemplaires, va être adapté au cinéma. Au programme : fautes de syntaxe, intrigues politiques, trahisons, argent et fesses. 

 

L'ancienne première dame de France pourrait donc être une fois de plus au premier plan, si elle incarne son propre rôle, comme Julie Gayet.

 

Si certains crient à la cupidité, au bullshit de masse ou à une continuation de l'humiliation d'Eric Zemmour dont le suicide français a bien moins marché, d'autres y voient l'occasion de briller.

 

Ainsi c'est un Nicolas Sarkozy souriant qui a demandé ce matin s'il pourrait "par hasard y jouer le rôle du président de la république"., avant de préciser qu'il jouerait son rôle avec passion jusque dans les scènes les plus osées.

L'ex-président a ensuite expliqué qu'il ne s'agissait pas d'une manoeuvre maladroite pour retourner à l'Elysée, bien entendu :

 

"Je vais vous dire, moi, ce que les français veulent : il veulent qu'on les surprenne. Ils veulent se sentir en sécurité, ils veulent pouvoir aller au cinéma, et ils veulent cette même sécurité qui est au coeur de mes intérêts, jusque dans leurs cinémas. C'est pourquoi j'estime qu'incarner le président dans ce film, c'est un peu mon devoir."

 

François Hollande a la mine boudeuse et l'air conditionné mais sera sans doute présent pour le casting, ceci étant le chef de l'Etat ne sait pas non plus s'il a les qualités nécessaires pour jouer le rôle d'un président.

 

Le film sortira après les élections présidentielles de 2017, ce qui laisse et nous en sommes plus que rassurés, assez de temps à une France ignorante pour oublier une oeuvre, si grandiose soit-elle.

 

Marine Le Pen quant à elle, déclare "n'en avoir rien à foutre" et se consacre à sa vie politique tout en remerciant les français qui ne savent pas lire de voter pour elle.

Écrire commentaire

Commentaires : 0