Le trou de la sécu toujours visible au dessus de l'Antarctique

Il ne sera pas comblé en 2015, ni même en 2017 quoi qu'espère madame Le Pen, le trou de la sécu est de 15,3 milliards d'euros selon les scientifiques présents en Antarctique, contre les 9,8 annoncés initialement par la police et le gouvernement.

 

Un drame financier ? Pas seulement. Si l'on parle des scientifiques présents sur le continent Antarctique, c'est parce que ledit trou de la sécu y est visible.

L'on a longtemps cru qu'il s'agissait d'un simple trou dans la couche d'ozone, il n'en est rien : c'est bien un gouffre financier matérialisé qui rend l'atmosphère fragile.

Certains affirmaient que le trou s'était refermé, en réalité il s'est étalé tout en gardant un volume identique, donc est devenu plus fin, moins dangereux localement mais plus vaste, aussi aucun terrien, "pire, aucun français" selon Marisol Touraine, n'est à l'abri d'une levée d'impôts surprise d'ici quelques mois.

 

Soyez rassurés, le trou aura tout de même raison des manchots et autres espèces en voie de disparition nécéssaire telles que le cormoran ou trematomus bernacchii, jugées laides par 67% des verts.

 

Face à ça, quelles solutions ?

La réponse est simple dit François Hollande dont nos collègues du Gorafi ont la sympathie, "on légalise la marie-jeanne, vous roulez des gros pétards et on se fait facilement 2 milliards par an, on prétend que ça a un intérêt médical et que ça n'a QUE des effets positifs sur la matière grise et les synapses, ensuite quand on a tout réglé on fait comme pour le tabac : on explique que c'est mal mais on ne l'interdit pas, on augmente les prix."

Joyeux Noël.

Écrire commentaire

Commentaires : 0