Le premier gant infecté, Ebola de plus en plus inquiétant.

 Mercredi 8 octobre, à l’hôpital de La Paz-Carlos III à Madrid, c'est un gant espagnol qui a été contaminé après avoir suivi et aidé un patient jusqu'à sa mort, un missionnaire rapatrié fin septembre de Sierra Leone et mort trois jours après son arrivée à l'hôpital. Le gant est entré en contact à deux reprises avec le patient, « une grave erreur » selon la direction de l'établissement.

 

C'est après un suivi de 13 jours que les membres du personnel ont affirmé la contamination du gant par Ebola. Celui-ci a été placé dans une chambre d'isolement pour y être soigné. Il défend son erreur en soulignant un manque de formation : «  Je ne suis pas préparé, on ne m'a pas formé, et c'est pareil pour tous mes collègues. Combien de gants vont y passer ? ».

 

Cependant, le manque de moyens sanitaires de l'Espagne inquiète l'Europe : « Beaucoup de gants sont en danger, seuls les USA peuvent les aider, qu'ils pensent aux familles. » ; un appel à l'aide de la part de l'UE.

 

En attendant quelconque réponse ou résultat, Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol appelle la population au calme et à la prudence : « Ebola est une infection inquiétante, mais nous l'arrêterons. ».

 

Nous apprenons à l'instant que le gant est décédé, toute sa famille est en isolement, son frère jumeau présente déjà les premiers symptômes.

 

Affaire à suivre.

Écrire commentaire

Commentaires : 0