Pluton demande à faire partie du Royaume-Uni.

Huit ans après avoir été rétrogradé au rang de "planète naine" ou encore "exoplanète", Pluton est à nouveau considéré comme une planète.

Une telle décision, si elle est accueillie à bras ouverts par nombre d'internautes terriens, provoque quelques débats sur Pluton.

 

En 2006, les Plutoniens fêtaient leur indépendance suite au référendum galactique lors duquel ils avaient voté, affichant fièrement des slogans tels que "↑↑→↓↓. ↓↓←↑→ 55%" ce qui se traduit par "nous sommes les 55%". En effet l'écart entre les indépendantistes et les conservateurs était assez serré, mais le corps céleste avait tout de même obtenu son indépendance.

Hélas, depuis la planète-car on peut à nouveau la qualifier ainsi-est en crise : le chômage a augmenté de 27% en huit ans, et le coût de la vie est si exhorbitant que les politiciens terriens refusent de venir y passer leurs vacances (à titre informatif le prix la baguette de pain au plomb est passé de 85 à 260 Tentacules, soit environ 3,50€).

 

L'OPU, l'Organisation des Planètes Unies, a décidé de venir en aide aux plutoniens et ceux-ci ont accepté que Pluton récupère son statut de planète et soit réintégré au système solaire en tant que telle.

 

Unilatéralement le gouvernement plutonien a contacté David Cameron et a demandé à faire partie du Commonwealth ainsi que du Royaume-Uni.

 

Serge Hij'↑ll→, ministre des affaires extraplutoniennes, a déclaré dans la matinée :

 

"Le Royaume-Uni est prospère et saurait gérer les affaires de notre planète, riche en matières premières et en composés solides que l'on ne trouve pas à cet état sur Terre, tels que le méthane ou l'azote, ce qui confère à notre planète un fort albédo et donc des potentialités énormes dans la recherche sur la réflexion lumineuse et la concentration de l'énergie solaire. Nul doute que monsieur Cameron saura apprécier notre candidature".

 

Affaire à suivre bien entendu, mais le parlement anglais envisage fortement un accord entre le Royaume-Uni et Pluton, avec une éventuelle modification de l'Union Jack.

Écrire commentaire

Commentaires : 0