Les attentats-suicides seraient "une forme d'appel à l'aide"

 

Les chiffres de l'OMS sont formels, le suicide est une cause non-naturelle fréquente de décès. En deux mille treize, huit cent quinze mille personnes se sont donné la mort dans le monde, un chiffre qui a de quoi faire réfléchir, et parmi ces milliers de morts certains choisissent d'exploser pour en emporter quelques dizaines supplémentaires avec eux.

 

Idéologies dangereuses ou cris du coeur ? Le débat avance peu.

 

Et pourtant les experts sont formels. Wesley J. Smith, spécialiste en bioéthique, explique que la plupart des morts de ce genre pourraient être évitées, en effet dans une majorité de cas "la tentative de suicide est un appel à l'aide qui n'a une conclusion dramatique que si personne ne réagit". Il en irait selon lui de même en ce qui concerne les attentats suicides.

 

"L'attentat suicide est selon moi très souvent un appel à l'aide. Mourir, c'est parfois un choix mais dans ce genre de situation c'est une extrémité, une solution que l'on choisit à contre-coeur. Exploser, c'est a priori douloureux et ne sert à rien, les terroristes dont on nous parle sont des gens désespérés qui laissent derrière eux des familles et des gens déchirés, sans mauvais jeu de mots." déclare l'expert.

 

SOS-Suicide-Boomers a donc ouvert ses portes grâce au financement de W.J. Smith et devrait faire significativement baisser le nombre de morts.

Écrire commentaire

Commentaires : 0